Connexion

Connexion au compte

Pseudo *
Mot de passe *
Se souvenir de moi

Banniere edition en cours

01/02 au 05/02/2017, 33ème Fête du livre de jeunesse

Actus

26-04-2016

La thématique de la 33ème édition!

Sauvage

Montage de la 32ème Fête du livre

La 32ème Fête du livre

Encadrés

21-12-15

Programme de la 32ème Fête du livre de jeunesse

Découvrez le programme de la 32ème Fête du livre! (Cliquez sur l'image pour télécharger)

1

11-12-15

Découvrez la sélection du prix Pitchou 2016


Découvrez la liste des livres en compétition pour le prix Pitchou 2016

Téléchargez la sélection

le 23-11-2015

Le programme des journées professionnelles

Du 27 au 30 janvier 2016, la Fête du livre de jeunesse propose deux jours et demi de conférences, de rencontres et de débats autour de la thématique "Hors-pistes".

Les inscriptions sont ouvertes.

J.pros

 

16-10-2015

Découvrez l'avant-programme des journées professionnelles

Du 27 au 30 janvier 2016, la Fête du livre de jeunesse propose deux jours et demi de conférences, de rencontres et de débats autour de la thématique "Hors-pistes".

Les inscriptions seront possibles à partir de la fin du mois de novembre.

L'avant-programme à télécharger

 

20/10/15

La très belle affiche de la 32ème édition

Signée Martin Jarrie

Affiche-2016 BDef - mini pour site

13-10-15

L'équipe du conseil d'administration:

Le Sou des écoles laïques, c'est la pétillante association qui, aux côtés des professionnels, invente chaque année la Fête du livre de jeunesse de Saint-Paul.

sou des écoles - une

5-10-15

Le concours d'écriture "cycle 3 - introduction" débute.

C'est parti pour la session d'écriture de l'introduction de la nouvelle collaborative. Les classes inscrites pour la partie 1 ont jusqu'au 9 novembre pour nous soumettre leur introduction, d'un nombre de signes compris entre 1300 et 2600.

INFO IMPORTANTE : IL RESTE DES PLACES POUR L'ECRITURE DE LA PARTIE 2 ET DE LA PARTIE 3.

Et voici le thème de cette année! (Cliquez pour télécharger)

Une poignée dargile - mini

Creative commons : fedee P

 

 

5-10-15

Le concours d'écriture cycle 2 débute.

C'est parti pour la session d'écriture. Les classes ont jusqu'au 7 décembre pour nous soumettre leurs textes, d'un nombre de signes compris entre 1300 et 2600.

Et voici le thème de cette année! (Cliquez pour télécharger)

Envolées - mini

Creative commons : C. Corinne Queme

28-09-2015

Le dossier d'animations scolaires de la 32ème édition est en ligne.

pdfTéléchargez le dossier1.4 Mo

27-08-15

L'affiche de la sélection Sésame est disponible.

pdfTéléchargez-là!1.96 Mo

24-07-2015

Découvrez la bande annonce de la prochaine Fête du livre de jeunesse.

Bande annonce

25-06-15

La résidence de Charlotte Erlih s'achève.

« MERCI » est vraiment le mot qui me vient à l'esprit pour résumer ce séjour.
Merci de m'avoir offert l'opportunité d'avoir trois mois devant moi pour écrire.
Merci de m'avoir conduite à mener des ateliers d'écriture, ce que je n'avais encore jamais fait jusqu'à présent et qui m'a passionnée.
Merci d'avoir tout fait pour que je me sente bien, accueillie, entourée. Et par cela, j'entends les temps de convivialité comme les repas d'accueil, d'au revoir, et ceux qui ont eu lieu autour de l'exposition chez Nikos, mais aussi la présence à la fois attentive et discrète de Laurent, Carole et Cécile, et de tous les bénévoles de l'association qui m'ont si gentiment invitée, de temps à autres. Sans oublier la qualité du logement, l'indépendance que m'a permis le fait d'avoir une voiture, la carte de bibliothèque grâce à laquelle j'ai pu me nourrir de livres et de films...

Pour regarder les choses un peu plus dans le détail, je dirais avant tout que j'ai trouvé idéal le rapport entre les « temps de médiation » et mon temps d'écriture. J'ai bénéficié de tout le temps qu'il me fallait pour travailler pour moi, tout en étant régulièrement en contact avec le public – que ce soit à travers les deux ateliers d'écriture pour adolescents (à Nyons et Pierrelatte), l'atelier d'écriture pour adultes, l'exposition chez Nikos avec lecture d'une partie de « Highline » au finissage, et la soirée en médiathèque autour de mon dernier court métrage, « L'abîme ». J'ai beaucoup aimé la variété de ces actions, ainsi que la variété des publics face auxquels elles m'ont mise.
Au début, j'étais un peu dubitative quant au projet d'exposition autour de mon travail, étant auteure et non illustratrice. Finalement, je suis heureuse de m'être pliée à l'exercice. Même si l'exposition était moins immédiate d'accès et demandait plus d'effort que lorsque l'on expose uniquement des images, il me semble que l'on y a proposé des documents qui ont pu intéresser une partie du public au moins.
Pour la soirée en médiathèque, j'étais très heureuse de proposer cette formule : lire la nouvelle dont est adapté mon court métrage, le diffuser, puis discuter avec les spectateurs de la question du passage du texte à l'image.
Quant aux ateliers d'écriture, les expériences que j'ai vécues à Nyons et à Pierrelatte ont été très différentes l'une de l'autre, du fait des publics concernés – dans le cas de Nyons, un groupe d'élèves volontaires, collégiens et lycéens mélangés, avec un bon niveau scolaire, et dans le cas de Pierrelatte, une classe de 3è avec un niveau scolaire préoccupant.
Dans les deux cas, j'ai abordé le travail avec des objectifs et des consignes similaires, et finalement, je ne regrette pas de l'avoir fait. Mais en cours de route, j'ai un peu douté du bienfondé de ma démarche à Pierrelatte, et pensé que j'aurais peut-être dû proposer des objectifs moins ambitieux. Comme les élèves avaient déjà commencé à s'investir dans le projet, je n'ai pas voulu modifier les règles en cours de route. J'ai donc essayé plutôt de m'adapter. J'ai proposé notamment des exercices d'écriture ludiques à chaque séance, en plus du reste, pour essayer d'instaurer un rapport de plaisir à l'écriture (ce qui me semble avoir bien marché).
Ces objectifs exigeants (l'écriture d'une nouvelle en 5 séances de 2 heures), je ne les ai pas atteints seule, mais avec l'aide précieuse des encadrants des ateliers. Ainsi, à Pierrelatte, où l'enseignante de français s'était engagée seule dans le projet, j'ai impliqué un peu « de force » ( !) la documentaliste du collège, et Cécile Fouré, venues toutes deux en renfort sur les trois dernières séances. Sans elles, il aurait été difficile de mener à bien ce travail, et je pense que les résultats n'auraient pas été aussi encourageants. Quant à Nyons, il y avait deux documentalistes impliquées sur le projet, ainsi qu'un professeur de SVT qui s'est greffé à notre aventure par intérêt personnel.

J'insiste, pour finir, sur le bonheur qu'a été pour moi cette parenthèse de trois mois. Je ne sais quand sera la prochaine fois de ma vie où j'aurai le luxe de partir si longtemps en ermitage ! Je conclurai donc par le même mot que celui par lequel j'ai commencé : MERCI...

Charlotte Erlih

Page 1 sur 5

picto-coups-de-coeur-3

picto enigme2

FacebookTwitterYoutube

picto sou-ecole2